Rugby Club Universitaire du Lyonnais : site officiel du club de rugby de Lyon - clubeo

Résumé du 8e de finale face à l'US Plateau de Sault

24 mai 2018 - 14:21

Une courte semaine après le match contre Saint Jean de Maurienne, il était compliqué de tirer des enseignements de cette victoire compliquée, les Universitaires découvrant la réalité du gouffre qui existe entre phase de poule et Championnat de France.

Etonnant ? Non.

Étonnés ? Non.

Si les plus belles choses étaient les plus simple à obtenir seraient-elles toujours belles ?

Les roses ont des épines et en auront toujours.

 

Le dimanche 20 Mai, cueillir la rose de la victoire passait par une première épine : se lever à cinq heure du matin pour avaler les quatre heures de route se dressant entre Lyon et le Stade Kaufmann de Nîmes.

 

En ce weekend de féria, la bande du capitaine Jacques SAISON allait faire ses armes à quelques pas des arènes non pas contre 1 mais 15 taureaux.

 

Afin de détendre ses coéquipiers, Romain MONTALBAN (qui ne fait toujours pas de muscu) invite l'ensemble de l'équipe à faire une halte dans sa belle cité natale d'Orange pour manger un bout et se mettre en jambe.

 

Deuxième épine de la journée : le GIGN a déjà privatisé le terrain du club.

L'idée de déclencher une guerre ouverte et totale contre les forces spéciales traverse l'esprit de Jean Henri Tubert mais il se ravise en se rappelant que la moitié de son équipe a déjà du mal avec la notion de plaquage.

 

Le beau-père de Romain nous ouvre les portes du club house et je commence à me demander si c'est l'air de la région ou l'eau locale qui provoque ces énormes excroissances au niveau des biceps et des pectoraux. Dans le doute, j'hyper-ventile et je bois 9 litres d'eau du robinet.

 

On the road again, bien nourris par des Sandwichs industriels et autre piqûres d’anabolisant, l'équipe arrive une quarantaine de minutes plus tard au Stade et retrouve Alexis Saunier qui avait préféré venir en courant depuis Lyon pour pouvoir se lever à 11h. Il n'est pas fatigué et semble opérer un mouvement latéral du doigt sur son téléphone en murmurant « 65,66,67 » Un match de rugby pour 67 matchs Tinder, son weekend s'annonce d'une banalité totale.

 

En rejoignant le vestiaire, les Lyonnais croisent le chemin des joueurs adverse, un vieil homme mystique les interpelle et les met en garde :  « vougavai pardu zendraine a mimaitre datitud zon dé kouy kzavé pa zon du kofr» que l'on peut traduire par « Holà marauds la défaite est votre, nos joueurs pratiquant le rugby sous licence de la fédération française s'entraînent à mille mètres d'altitude, leur membre testiculaire est bien plus viril que le vôtre et leur condition physique est tout à fait épatante ». Jean Henri en tenue de camouflage urbain apparaît dans son dos et lui retourne la nuque comme Rambo dans Rambo 2. L'équipe est prévenue, ils sont solides.

 

Le coup d'envoi est donné et troisième épine de la journée : les Rouges et blancs imposent une solide séquence de pick and go non loin de l'en-but. La défense est héroïque et ne plie pas. Mieux, les étudiants marqueront trois points en contre par l'intermédiaire d'un Gautier Abram repositionné a l'aile à la place d'Alexis « la doublure » Saunier qui découvre l'étrange sensation de s’asseoir.

 

Le match semble cadenassé après un essai adverse mais Luca Sakrof (d'après un média compétent (je parle du journal La dépêche (vous pouvez porter plainte je suis insolvable))) trouve une faille dans la muraille adverse en partant au ras. Il inscrit là un essai qui vient récompenser son match encore une fois exemplaire, et voit Gautier passer la transformation.

 

Arrive mon moment préféré. L’entraîneur adverse, qui a su prouver tout le long du match qu'il connaissait un nombre colossal de noms d'oiseaux, entreprend un coaching multisport en sortant trois rugbymen au profit de trois Doctorants en Psychologie punitive mention Kung fu.

 

Bachar El Assad prend des notes, l'ONU organise une réunion de crise et les trois remplaçants entrant prennent place dans la mêlée énonçant un malicieux « COMPLETE » avec le même regard qu'Obelix quand il aperçoit des Romains. Pour les néophytes : si quelqu'un vous regarde comme Obelix à l'approche d'un camp Romain, c'est soit qu'il va vous frapper au visage, soit qu’il va se servir de votre visage pour frapper quelqu'un d'autre.

 

Alea Jacta Est, quatrième épine de la journée : ils relèvent la mêlée, un instant de poésie hors du temps.

Il existe en Amazonie un petit insecte que l'on appelle la fourmi « balle de fusil » qui a la particularité de ne jamais rater sa cible et d'infliger des piqûres que l'on considère comme les plus douloureuses au monde. Tout le contraire du Buffle n°21 du Plateau de Sault qui se caractérise par une incapacité totale à toucher sa victime et donc de lui infliger une douleur quelconque.

 

Les joueurs du RCUL ne rendent pas les coups et laissent les joueurs adverses se qualifier haut la main en quart de finale des championnat de France de bagarre.

La sanction est immédiate et le carton est d'un rouge plus que mérité. Merci d'être venu Monsieur, toutes les visites font plaisir même les (très) courtes.

 

A 15 contre 14 la tâche semblait moins compliquée mais Jean Baptiste DUPANLOUP décidait de relancer le match en prenant le tout premier carton de sa vie sur un plaquage estimé trop haut par l'arbitre.

 

Les débats resteront serrés jusqu'à la 50ème où Etienne Saison encore auteur d'un match grandiose sert à hauteur Clément Hardy lancé comme un obus. La percée est impressionnante et la suite ne l'est pas moins puisqu'il trouve le soutien de Grégoire Richard (lui aussi encore excellent) qui élimine le dernier défenseur et plante un essai superbe entre les perches.

 

Jean Henri s'aperçoit alors qu'il n'a plus de pile dans la manette de son Gautier Téléguidé et décide de le placer en pilotage automatique à l'arrière. La doublure rentre en jeu et passe Mach 3 pour rattraper l'ailier adverse filant à l’essai. Une action défensive qui compte comme un essai mais qui n'est pas comptabilisé au classement des marqueurs. Dommage, doublure.

 

La fin du match se déroulera sans encombre et verra le score de 23 à 5 inchangé. Le RCUL a su réagir après le match du weekend dernier beaucoup plus haché notamment à cause de la pluie.

 

Finalement chaque imprévu, chaque épine de la journée a rendu l'épopée encore plus belle, qu'il s'agisse du trajet de quatre heures passé en un éclair à rire et à chanter, des longues séquences défensives qui ont su nous prouver qu'on en était capable ou encore des provocations adverses et autres doigts dans les yeux durant tout le match.

 

Rien de tout ça n'a pu nous empêcher de cueillir la qualification et je crois que sans difficulté cette aventure n'aurait pas la même saveur.

 

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

 

Finalement, c'est peut être les épines qui ont des roses.

Commentaires

Staff
Maxime Clot
Maxime Clot 24 mai 2018 16:25

Toujours friand des articles d'après match du RCUL ! #TeamDhédin

ZIZI D'OR DU 20/05/18 : GAUTIER ABRAM

Equipes Matchs Joués Matchs Gagnés Matchs Nuls Matchs Perdus Bonus offensif Bonus défensif Points
Rugby Club Universitaire du Lyonnais 15 15 0 0 11 0 74
RC Arbreslois XV 15 10 1 4 6 3 53
Entente St Amour Coligny 15 10 0 5 2 3 50
Co St Fons 15 11 0 4 6 0 50
RC Rhodanien 15 9 1 5 4 1 44
US Cotes d'Arey 15 6 0 9 1 0 24
RC Pays Du Gier 15 4 0 11 3 3 20
RC Roche La Moliere 14 1 0 13 0 0 0
Rugby Entente Velay Est 15 0 0 15 0 0 -4